English
CHRONIQUE • Intervention éducative
Page précédente Haut de page Télécharger cet article ( Format PDF )

Utiliser le dictionnaire efficacement : une compétence à développer

Ophélie Tremblay, Université du Québec à Montréal

Dominic Anctil, Université de Montréal

Alexandra Vorobyova, Étudiante au doctorat en informatique cognitive, Université du Québec à Montréal

doi:10.18162/fp.2013.a30

Introduction

Cet article vise à présenter sommairement les connaissances et habiletés nécessaires pour consulter un dictionnaire de manière efficace. Comme nous le verrons, les recherches menées dans le domaine de l’utilisation du dictionnaire montrent qu’élèves et enseignants sont encore assez peu formés en la matière. Or, il importe d’apprendre et d’enseigner à se servir de cette ressource pour plusieurs raisons. D’abord, le dictionnaire joue un rôle dans le développement du vocabulaire (Scott, Nagy et Flinspach, 2008), un indicateur important de la réussite scolaire (Biemiller, 2011). Le recours au dictionnaire permet également d’améliorer les compétences en lecture et en écriture (Beech, 2004; Bishop, 2000; Carstens, 1995).

La capacité à se servir d’un dictionnaire constitue de plus une compétence à développer, comme le prescrivent la Progression des apprentissages au primaire (Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, 2009) et les programmes de formation du primaire et du secondaire (Ministère de l’Éducation du Québec, 2001, 2006). Enfin, les scripteurs d’aujourd’hui ont la chance d’avoir accès à une variété de dictionnaires électroniques, qui facilitent l’accès à l’information lexicale (Trésor de la langue française informatisé, Petit Robert électronique, Antidote, Usito, etc.). Or, apprendre à se servir d’un dictionnaire, papier ou électronique, est une compétence complexe qui repose sur de nombreuses connaissances et habiletés.95

Enseigner et apprendre à se servir d’un dictionnaire : ce qu’en disent les recherches

Les recherches menées dans le domaine de l’utilisation du dictionnaire nous éclairent sur les différents aspects de la consultation de cet outil. Par exemple, des recherches de type théorique proposent des descriptions détaillées des habiletés que les utilisateurs doivent maîtriser afin de mener une recherche concluante dans le dictionnaire (Lew et Galas, 2008; Thornbury, 2002). Des recherches empiriques (par exemple, Gavriilidou et Psaltou-Joycey, 2010; Wingate, 2004) décrivent quant à elles les mauvais usages et les erreurs reliés à la consultation du dictionnaire, tout en montrant que les apprenants ont une maîtrise insuffisante des connaissances et habiletés nécessaires pour l’utiliser efficacement et qu’en conséquence, ils y ont peu recours. Par ailleurs, lorsque les apprenants consultent le dictionnaire, ils le feraient principalement pour vérifier l’orthographe d’un mot en écriture ou son sens en lecture (Anctil, 2011) et ne le percevraient pas comme un outil pour développer le langage.

Les enseignants n’ont peut-être pas été suffisamment formés à l’utilisation du dictionnaire en contexte de lecture ou d’écriture, ce qui pourrait expliquer l’attitude des élèves face à cet ouvrage de référence. Voyons quelles sont les connaissances préalables à maîtriser avant de se lancer dans la consultation du dictionnaire, de même que les étapes à parcourir pour y trouver avec succès l’information lexicale recherchée.

Comment consulter un dictionnaire de manière efficace?

Selon Lew (2013), une recherche efficace dans le dictionnaire repose sur deux ingrédients : 1) des dictionnaires de grande qualité, faciles à utiliser et 2) des utilisateurs qui savent ce qu’ils doivent faire lorsqu’ils consultent cette ressource. En ce qui a trait au premier point, on peut dire que les usagers d’aujourd’hui ont accès à de bons dictionnaires, faciles à utiliser, notamment les dictionnaires électroniques, tels Antidote ou Le Petit Robert informatisé. Pour ce qui est des utilisateurs, ceux-ci pourraient être mieux formés à un usage efficace de cet outil. Roberts (1997) précise ainsi qu’un bon utilisateur devrait disposer des connaissances suivantes : 1) les catégories d’informations qui se retrouvent dans les dictionnaires, ce qui suppose une certaine compréhension du système lexical de la langue (notions de polysémie, synonymie, locution, cooccurrence, etc.); 2) la structuration de ces informations dans les articles et les codes utilisés (ex. numérotation des différents sens, fam. pour signifier « langage familier », etc.); 3) les types de dictionnaires et les informations spécifiques y figurant (par exemple, savoir ce que contient un thésaurus ou à quoi sert un dictionnaire visuel).

Une fois ces connaissances maîtrisées, les étapes suivantes devraient être mises en œuvre au moment de la consultation (Scholfield, 1982) :

1) Identifier un besoin d’ordre lexical lors d’une tâche d’écriture ou de lecture (ex. : mot inconnu, doute à propos de l’orthographe d’un mot ou du genre d’un nom), choisir un ouvrage susceptible de contenir la solution et anticiper à quel endroit elle se trouve dans l’ouvrage;

2) Rétablir la forme de base du mot s’il porte des marques d’accord;

3) Trouver le mot dans l’ordre alphabétique;

4) Trouver l’entrée principale. Cette étape peut poser problème si l’usager cherche une locution96 (jeter la serviette) ou une cooccurrence (prononcer un discours, assister à une conférence). Dans ces cas, il lui faudra peut-être chercher l’information sous plusieurs entrées;

5) Identifier le sens recherché parmi les différents sens d’un mot polysémique. Il s’agit ici de recourir à une stratégie de recherche par élimination;

6) Comprendre la définition et la lier au contexte dans lequel le mot recherché est employé. Il peut parfois être nécessaire de chercher d’autres mots inconnus dans la définition du mot recherché, ce qui rend la tâche plus longue.

Il est à noter que les fonctionnalités offertes aujourd’hui par le dictionnaire électronique facilitent particulièrement les étapes 2 et 3, celles qui posent le plus souvent problème aux élèves. Cependant, la facilité d’accès à l’information ne doit pas minimiser l’importance de maîtriser les connaissances détaillées précédemment, qui permettent de percevoir l’étendue et la variété des informations lexicales contenues dans le dictionnaire.

Conclusion

Le dictionnaire constitue une ressource riche et précieuse qui gagne à être mieux connue des élèves et des enseignants. Il peut devenir le compagnon idéal du scripteur durant l’écriture et favoriser l’enrichissement du vocabulaire, pour peu qu’on apprenne à s’en servir efficacement. Dans cette perspective, la formation initiale des enseignants devrait intégrer, par exemple dans le cadre de cours en didactique du français, une bonne initiation au maniement de cet ouvrage de référence indispensable.

Références

Anctil, D. (2011). L’erreur lexicale au secondaire : analyse d’erreurs lexicales d’élèves de 3e secondaire et description du rapport à l’erreur lexicale d’enseignants de français (Thèse de doctorat, Université de Montréal). Repéré à
http://hdl.handle.net/1866/5077

Beech, J. R. (2004). Using a dictionary: Its influence on children’s reading, spelling, and phonology. Reading Psychology, 25(1), 19-36. doi:10.1080/02702710490271819

Biemiller, A. (2011). Vocabulary development and implications for reading problems. Dans A. McGill-Franzen et R. L. Allington (dir.), Handbook of reading disability research (p. 208-218). New York, NY : Routledge.

Bishop, G. (2000). Developing learner strategies in the use of dictionaries as a productive language learning tool. The Language Learning Journal, 22(1), 58-62. doi:10.1080/09571730085200261

Carstens, A. (1995). Language teaching and dictionary use: An overview. Lexikos, 5, 105-116. Repéré à
http://lexikos.journals.ac.za/pub/article/view/1059

Gavriilidou, Z. et Psaltou-Joycey, A. (2010). Language learning strategies: An overview. Journal of Applied Linguistics, 25, 11-25.

Lew, R. (2013). Online dictionary skills. Dans I. Kosem, J. Kallas, P. Gantar, S. Krek, M. Langemets et M. Tuulik (dir.), Electronic lexicography in the 21st century: Thinking outside the paper. Proceedings of the eLex 2013 conference (p. 16-31). Ljubljana, Slovénie/Tallinn, Estonie : Trojina, Institute for Applied Slovene Studies/Eesti Keele Instituut. Repéré à http://eki.ee/elex2013/proceedings/eLex2013_02_Lew.pdf

97

Lew, R. et Galas, K. (2008). Can dictionary skills be taught? The effectiveness of lexicographic training for primary-school-level Polish learners of English. Dans E. Bernal et J. DeCesaris (dir.), Proceedings of the XIII EURALEX International Congress (p. 1273-1285). Barcelone, Espagne : Universitat Pompeu Fabra. Repéré à
http://www.euralex.org/elx_proceedings/Euralex2008

Ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. (2009). Progression des apprentissages au primaire. Québec, QC : Gouvernement du Québec. Repéré à http://www1.mels.gouv.qc.ca/progressionPrimaire/index.asp

Ministère de l’Éducation du Québec. (2001). Programme de formation de l’école québécoise. Enseignement primaire. Québec, QC : Gouvernement du Québec. Repéré à
http://www1.mels.gouv.qc.ca/sections/programmeFormation/pdf/prform2001.pdf

Ministère de l’Éducation du Québec. (2006). Programme de formation de l’école québécoise. Enseignement secondaire, premier cycle. Québec, QC : Gouvernement du Québec. Repéré à
http://www1.mels.gouv.qc.ca/sections/programmeFormation/secondaire1/pdf/prfrmsec1ercyclev2.pdf

Roberts, R. P. (1997, novembre). Using dictionaries efficiently. Communication présentée à la 38th Annual Conference of the American Translators Association, San Francisco, CA.

Scholfield, P. (1982). Using the English dictionary for comprehension. TESOL Quarterly, 16(2), 185-194. doi:10.2307/3586791

Scott, J., Nagy, B. et Flinspach, S. (2008). More than merely words: Redefining vocabulary learning in a culturally and linguistically diverse society. Dans A. Farstrup et J. Samuels (dir.), What research has to say about vocabulary instruction (p. 182-210). Newark, DE : International Reading Association.

Thornbury, S. (2002). How to teach vocabulary. Harlow, Angleterre : Pearson.

Wingate, U. (2004). Dictionary use: The need to teach strategies. The Language Learning Journal, 29(1), 5-11. doi:10.1080/09571730485200031

Pour citer cet article

Tremblay, O., Anctil, D. et Vorobyova, A. (2013). Utiliser le dictionnaire efficacement : une compétence à développer. Formation et profession, 21(3), 95-98. http://dx.doi.org/10.18162/fp.2013.a30

98