English
CHRONIQUE • Recherche étudiante
Page précédente Haut de page Télécharger cet article ( Format PDF )

Le rôle des formateurs universitaires dans la formation pédagogique des futurs enseignants

Émilie Tremblay-Wragg, Candidate au doctorat en éducation, Université du Québec à Montréal

doi:10.18162/fp.2012.a11

Problématique

Le renouveau pédagogique (Ministère de l’Éducation du Québec, 2001) a conduit à harmoniser la formation des maîtres avec les changements en cours dans le milieu scolaire. Deux des compétences professionnelles inscrites au programme de formation des futurs enseignants portent plus spécifiquement sur la conception et le pilotage de situations d’enseignement-apprentissage ouvertes, signifiantes et variées. Toutefois, le développement de ces compétences professionnelles par les futurs enseignants semble être influencé actuellement par deux lacunes importantes : la difficulté d’arrimage entre la pratique et la théorie (Desjardins & Boutet, 2008) et la prédominance de l’enseignement magistral en formation des maîtres (Gohier, Chevrier, & Anadón, 2005). Cette dernière observation s’avère problématique dans un contexte où les futurs enseignants doivent être capables de choisir des approches pédagogiques diversifiées (en stage).

En tant que responsables de la formation pédagogique, les formateurs universitaires peuvent jouer divers rôles dans le développement des compétences professionnelles des futurs enseignants. Les étudiants s’attendent à ce que leurs professeurs remplissent les fonctions d’expert, de modèle et de mentor (Conseil supérieur de l’éducation, 2004). Mais qu’en est-il réellement? La présente recherche vise à connaître la conception qu’ont les étudiants en formation des maîtres du rôle de leurs formateurs universitaires dans l’utilisation 64 d’approches pédagogiques diversifiées en stage. Plus spécifiquement, elle cherche à : 1) identifier les approches pédagogiques utilisées en stage par les futurs enseignants et 2) établir le rôle que jouent les formateurs universitaires quant à l’utilisation de ces approches pédagogiques.

Méthodologie

Pour répondre aux objectifs de la recherche, une collecte des données a été réalisée auprès d’une centaine d’étudiants de quatrième année en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’Université du Québec à Montréal à l’aide d’un questionnaire portant sur l’utilisation de diverses approches pédagogiques en stage. À la suite de l’analyse de ces questionnaires, douze étudiants, ceux qui utilisaient une grande variété d’approches pédagogiques en stage et ceux qui diversifiaient moins leurs approches, ont participé à une entrevue semi-dirigée. Celle-ci avait pour objectif de mieux comprendre leur utilisation de diverses approches pédagogiques en stage et d’identifier leur conception du rôle qu’avaient joué leurs formateurs universitaires en lien avec cette utilisation. Toutes les données recueillies ont été analysées selon une méthode d’analyse de contenu proposée par Van der Maren (2004), et ce, à l’aide du logiciel Dedoose.

Résultats

Les résultats de la recherche montrent d’abord que les étudiants ont des connaissances limitées des approches pédagogiques et de leurs caractéristiques. Ils indiquent que l’enseignement magistral et l’enseignement stratégique correspondent aux approches pédagogiques les plus utilisées par les étudiants en stage, alors que la pédagogie ouverte1 et l’apprentissage par problèmes sont peu utilisés. Pour les futurs enseignants, leurs formateurs universitaires assument les fonctions suivantes :

• leur transmettre des connaissances à propos des approches pédagogiques;

• exemplifier diverses approches dans leurs cours;

• les mettre en situation réelle pour les amener à « vivre » les approches pédagogiques;

• les motiver en leur transmettant leur passion pour diverses approches;

• tisser des liens entre les connaissances théoriques relatives aux approches pédagogiques et leur utilisation dans la pratique;

• les inciter ou non à expérimenter certaines approches pédagogiques en stage.

Mais au-delà de ces fonctions, lorsque les futurs enseignants explicitent les facteurs qui influencent leur utilisation des approches pédagogiques en stage, le maître associé apparaît comme une source importante d’influence.65

Discussion et conclusion

Cette étude exploratoire permet de constater que les formateurs universitaires jouent des rôles beaucoup plus diversifiés que ce à quoi s’attendaient les étudiants initialement. Malgré la multiplicité de ces rôles, il s’avère que les formateurs universitaires ne sont pas les plus influents concernant l’utilisation des approches pédagogiques par les étudiants. En effet, plusieurs autres facteurs doivent être pris en considération. Tout comme l’étude de Petignat (2010), les résultats de la présente recherche montrent notamment que les stages pratiques et les maîtres associés influencent grandement les étudiants quant à l’utilisation d’approches pédagogiques variées en stage. En ce sens, de futures recherches sont nécessaires pour mieux comprendre l’influence que pourraient avoir les approches pédagogiques utilisées par les formateurs universitaires sur les futurs enseignants.

1 Modèle pédagogique qui vise à favoriser les apprentissages par une démarche authentique de croissance personnelle. La pédagogie ouverte fonde tous les apprentissages de type académique sur l’enfant et l’environnement.

Références

Conseil supérieur de l’éducation. (2004). Réussir un projet d’études universitaires : des conditions à réunir. Québec, QC : Gouvernement du Québec.

Desjardins, J., & Boutet, M. (2008). De l’organisation du système de formation à la concertation des acteurs : pour une médiation des savoirs. Dans P. Perrenoud, M. Altet, C. Lessard, & L. Paquay (dir.), Conflits de savoirs en formation des enseignants : entre savoirs issus de la recherche et savoirs issus de l’expérience (p. 155-168). Bruxelles, Belgique : De Boeck.

Gohier, C., Chevrier, J., & Anadón, M. (2005). La formation des maîtres au temps des réformes : l’identité professionnelle revisitée par la posture pédagogique. Dans D. Biron, M. Cividini, & J.-F. Desbiens (dir.), La profession enseignante au temps des réformes (p. 281-298). Sherbrooke, QC : Éditions du CRP.

Ministère de l’Éducation du Québec. (2001). Programme de formation de l’école québécoise, éducation préscolaire, enseignement primaire. Québec, QC : Gouvernement du Québec.

Petignat, P. (2010). Les stages permettent-ils le développement des compétences? Dans L. Bélair, C. Lebel, N. Sorin, A. Roy, & L. Lafortune (dir.), Régulation et évaluation des compétences en enseignement. Vers la professionnalisation (p. 99-114). Québec, QC : Presses de l’Université du Québec.

Van der Maren, J.-M. (2004). Méthodes de recherche pour l’éducation (2e éd.). Montréal, QC : Presses de l’Université de Montréal.

Pour citer cet article

Tremblay-Wragg, E. (2012). Le rôle des formateurs universitaires dans la formation pédagogique des futurs enseignants. Formation et profession, 20(1), 64-66. http://dx.doi.org/10.18162/fp.2012.a11